Ma pratique avec les adultes

Travailler avec un psychologue ne revient pas à faire une psychanalyse, couché sur un divan avec derrière quelqu’un qui ne vous répondra pas.

Ceci est un cliché (quoique il m’arrive encore d’être face à des personnes étonnées que je leur parle.)

Dans mon cabinet vous ne venez pas en tant que « patient qui souffre en patientant » mais en tant que client, prêt à travailler, pour chercher ensemble une solution à vos difficultés du moment.

C’est une démarche active qui n’a rien de magique.

En fonction de vos besoins nous déciderons s’il s’agit :

  • d’une médiation parentale (vous avez du mal à poser votre autorité, à comprendre pourquoi vos enfants se chamaillent sans cesse, vous ne savez plus quelles limites posées ni comment faire …)

  • d’un soutien pour passer un mauvais cap (deuil, divorce, changement…)

  • d’un lieu pour prendre de la distance et réfléchir à une décision.

  • d‘un travail de psychothérapie. La psychothérapie peut consister à trouver un soulagement immédiat ou à revenir sur certaines ombres du passé.

Tout se décide dans un échange et ma pratique multiréférentielle va me permettre de m’adapter à ce qui est le mieux pour vous. Le premier entretien passé nous déciderons si nous reprenons rendez-vous et sur quel mode.

Combien de temps nos rencontres vont elles durer ?

Cela va dépendre de vos objectifs. Conseils et soutiens ne prendront que quelques séances, le travail de fond dans un but de changer votre façon de voir le monde va être plus long….

C’est vous qui gardez le contrôle de vos séances. Quelques fois approcher nos zones de fragilité ou de souffrance nous amène à avoir envie de tout arrêter alors qu’au contraire il faudrait persévérer. Il est intéressant de  parler ensemble de la raison d’arrêter avant de mettre un terme aux séances.